Ilha Grande

Un petit coin de Paradis

 

Bon, pour commencer, je vais faire ce que j’ai toujours appris à l’école. Copier, mais en moins bien, histoire de ne pas se faire gauler par le prof.

Je vais donc m’inspirer fortement du guide du routard pour vous expliquer en quelques mots ce qu’est Ilha Grande.

Ilha GrandePremière surprise, c’est une île!
Lorsque « Amerigo Vespucci » y a mis le pied pour la première fois, il se serait exclamer « Oh putain, même ici ils ont le wifi! Oh Dieu, s’il y a un paradis sur terre, il n’est pas loin d’ici ».
Et franchement je lui donne raison. L’île a servi de prison pendant vingt-quatre ans. Vingt-quatre années pendant lesquelles l’île a été coupée du monde, sans habitant mis à part les prisonniers et leurs geôliers.
La nature y est donc très présente.
Enfin, top du top, pour préserver l’aspect naturel de l’île, il n’y a pas de voiture!
C’est ce qui rend l’île si particulière, si calme.

Pour ma part, je suis arrivé directement depuis Rio, en bus, en partant de  la gare « Rodoviaria Novo Rio ». Le quartier n’est pas tip-top. J’avais prévu d’y aller à pied depuis la station de métro la plus proche. Mais une fois arrivé sur place, les locaux m’ont fortement conseillés de prendre un bus pour me rendre à la gare, pour des raisons de sécurité. Les bus étant en grève, j’ai assez  galéré pour arriver jusqu’à la gare…
Dans les bus Brésiliens qui relient les grandes villes entre elles, vous avez de la place! Vous pouvez vous allonger, vous reposer, et surtout dormir. N’ayant pas de train, ils ont développé les bus, et certains ont même le wifi!

Au final, le voyage n’est plus éprouvant, mais relaxant. J’envisage donc de prendre ces bus de nuits, cela me permettra d’économiser une nuit d’hôtel, et me reposera tout autant. Et en plus, j’aurai une excuse pour ne pas me laver, chouette.

Trajet en Bateau Angra dos Reis-Ilha Grande

Après deux heures de bus, je suis arrivé à Angra dos Reis d’où j’ai pris un bateau pendant 1h30 pour rejoindre Ilha Grande.

Je vous incite particulièrement à prendre ce bateau qui fait l’aller-retour tous les jours de la semaines. Il ne coûte que 4,80 reals (soit moins de 2 euros), fait le trajet Ilha Grande-Angra dos Reis à 10h et Angra dos Reis-Ilha Grande à 15h30.

Sinon, pour les plus pressés des navettes existent directement vers Rio.

 

Venons en à l’île maintenant! Arrivé sur place, j’ai commencé par chercher un hostel.
Là j’ai rencontré Laura, un argentine qui m’a montré l’hostel vide où elle était avec son amie Delphina.
Rustique, nature, mais avec un charme certain, c’était tous ce que j’aime (je parle de l’hostel).
J’ai donc signé pour trois jours, que j’ai ensuite prolongé en cinq, que j’ai ensuite prolongé en six.

Pico de PapagaioLe premier jour, j’ai profité de ma forme physique étincelante (bluff) pour faire la randonnée du Pico de Papagaio qui culmine a 982 metres.

Après trois longue heures d’ascension intense dans la forêt Atlantique, encouragé par les cris des singes hurleurs, je suis arrivé à mes fins et j’ai profité d’une vue dégagée (ce qui est assez rare dans ce type de forêt) et splendide sur l’île et le littorale.

Les trois heures de souffrance en valait bien la peine.

Dois Rios

Le second jour, je suis parti en vadrouille avec Nestor, un espagnol établi au Brésil, en couple avec une française et parlant un impeccable français de Marseille.

Après deux-trois heures de marche, on s’est trouvé sur la plage de « Dois Rio ».
Honnêtement, j’ai jamais vu de plage aussi belle. Bon je sais, je vais probablement répéter cette phrase plusieurs fois dans ce blog, mais qu’importe, cette plage avait tout pour plaire. Une fois dans l’eau, en se tournant vers l’île, on y voyait la plage, la forêt, les montagnes. Bref, le trio parfait.

Comme son nom l’indique, la plage était cernée de deux rivières limpides, avec bien entendu la possibilité de s’y baigner.
P1040331Le reste du séjour, je l’ai passé avec Nestor, Laura et Delphina, ainsi qu’un couple d’argentins.

Bref, pendant 5 jours, j’ai mangé plusieurs heures d’espagnol au quotidien. Et bin vous savez quoi, je commence vraiment à le comprendre! Maintenant je suis impatient de l’apprendre.

Au final, j’ai passé de super moment avec ce groupe, une soirée crêpes, une sortie snorkling,une randonnée et une baignade au pied des cascades.
Pendant la dernière soirée, j’ai même eu droit à la reprise
en espagnol de la chanson « La mauvaise réputation » de George Brassens.

Et bin vous savez quoi? Dans ma tête, je ne pouvais m’empêcher de fredonner l’air d’un « p’tit coin de paradis ».

Il reste 5 commentaires Aller aux commentaires

  1. noelle /

    Très bien pour l’espagnol; si tu rentres tu me donneras des cours.
    Passe de bons moments; je t’embrasse.
    Noelle
    ______________________

  2. la vésulienne /

    Un grand bonjour à mon cousin aventurier ! Je vois que tu as un programme chargé, de la bonne compagnie et des jungles à visiter ! Pour la jungle tu aurai pu faire un séjour chez nous… mais tu n’aurais pas appris les mêmes choses ! Bonne continuation et continue à nous donner de tes nouvelles, cela nous fait rêver ! Claire et sa troupe

    1. herrcha / Auteur du Post

      Je passerai bien vous voir, mais ça devra attendre l’Amerique du Sud, l’océanie et l’Asie :)
      Bises

  3. Erwan /

    « Rustique, nature, mais avec un charme certain, c’était tous ce que j’aime (je parle de l’hostel) » si j’avais un doute quant à l’auteur du blog il est définitivement dissipé ! Des barres de rire en tout cas
    Je vois que l’aventure commence plutôt bien -tant niveau paysages que rencontres !

    Sur ce « j’vais m’boire une bière, aaaah »
    Ciao ciao

    1. herrcha / Auteur du Post

      Je crois que j’ai pas mal gagné en rusticité c’est dernière semaine. J’ai même testé ma première nuit dehors dernièrement….
      Niveau bière, c’est pas top sur place. A partir du moment ou c’est méga froid, les brésiliens sont contents…

      Tu me rejoins quand pour une étape?

Laisser un commentaire